Actualité.

07-11-2017

Présence(s) photographie 2017

Pauline Le Pichon (DNSEP Art 2014) présente son projet photographique « Dialogues & Interstices » au festival Présence(s) photographie, édition 2017.

 

Ce projet questionne les limites très fines entre photographie et cinéma et entre vérité et fiction. Pauline Le Pichon a photographié ses amis dans leurs environnements afin de créer des scènes du quotidien qui ont pu ou qui pourraient se passer. La photographe a ensuite ajouté des sous-titres qu’elle avait elle-même écrits selon ce que l’image lui inspirait. De cette façon, les modèles deviennent des acteurs à qui l’on a attribué des paroles, des pensées. Cela rejoint les propos d’Erving Goffman dans son ouvrage « La mise en scène de la vie quotidienne », puisqu’il écrit que lorsque nous sommes face aux autres, nous agissons comme des acteurs. En effet, ce projet peut renforcer l’idée que la vie réelle n’est qu’un acte, et qu’elle peut souvent reposer sur des mensonges et des manipulations de nos apparences. Son projet « Dialogues & Interstices » l’a amené à exposer dans différents festivals dont le festival les nuits photographiques de Pierrevert (2016), le festival sept-off (2016) et plus récemment le festival de l’image projetée (2017). Il sera également visible au festival Arts à la pointe durant l’été 2017 et à la douzième biennale d’Issy-les-moulineaux.

 

Plus d’info : http://www.presences-photographie.fr/pauline-le-pichon/